Cuba : bien vous préparer avant le voyage

Cuba : bien vous préparer avant le voyage

Connue comme l'un des États insulaires les plus populaires des Caraïbes, l'île de Cuba est l'une des destinations où il fait particulièrement bon vivre. C'est un cadre de vie original et attractif qui réserve aux visiteurs de nombreuses surprises. Entre les plages de sable spectaculaires, les maisons aux façades pastel et une culture extrêmement riche, le vacancier ne manquera pas de s'y plaire. Cependant, avant de découvrir cette terre de beauté, il est indispensable de préparer convenablement votre voyage.

Préparez votre visa pour Cuba

Si vous avez prévu de visiter Cuba en 2022, il vous faudra nécessairement posséder un visa avant de rentrer sur le territoire. C'est une condition qui s'applique désormais à tous les ressortissants de l'Union Européenne, qu'il s'agisse d'un adulte ou d'un mineur. En réalité, sans un visa pour Cuba, vous ne monterez même pas dans l'avion. Ce permis est valide durant 30 jours à compter du jour d'arrivée dans le pays, mais il est possible de prolonger la durée du séjour une fois sur place en vous rendant dans l'un des bureaux d'immigration. Vous pourrez alors passer la validité de votre visa de 30 à 60 jours.

Au sens strict, un visa pour Cuba est un peu différent des visas habituels. Il se présente comme une carte papier que vous devez conserver impérativement avec votre passeport. Cette carte se compose de deux parties, dans lesquelles vous devez indiquer votre nationalité ainsi que vos coordonnées, votre date de naissance et votre numéro de passeport. Une fois à destination, notamment à l'aéroport, une partie de la carte est détachée et conservée par les autorités tandis que l'autre vous sera laissée jusqu'à la date du retour. Au moment de quitter le pays, cette deuxième partie du visa vous sera demandée.

visa Cuba

Comment obtenir votre visa pour Cuba ?

Le visa pour voyager à Cuba est principalement délivré par le Consulat, sur place ou par courrier, moyennant des frais supplémentaires. Toutefois, vous pouvez aussi l'obtenir via une agence d'obtention de visa agréée par les ambassades et les consulats. Une entreprise du genre est habilitée à mener les démarches pour vous et à suivre votre dossier jusqu'à la réception de votre document.

Pour obtenir le visa cubain, votre présence au consulat n'est pas indispensable. La demande peut s'effectuer simplement en ligne, sur une plateforme dédiée, ce qui vous permet d'ailleurs d'économiser les frais de déplacement. De plus, la procédure de demande en ligne en vigueur permet d'obtenir un visa pour une autre personne en même temps, et de recevoir par la suite vos documents par la poste. C'est ce qui est en réalité recommandé, même si les frais d'expédition sont compris dans le prix du visa.

Le tarif pour ce permis touristique est de 51 € par personne, un montant qui comprend les frais de dossier, les frais consulaires, les frais d'expédition, les frais de transaction et la TVA.

Par ailleurs, pour l'obtention du visa cubain, la seule restriction qui s'impose est que le passeport utilisé pour la demande doit être valide pendant au moins sept mois après l'arrivée dans le pays.

Définissez la meilleure période pour votre voyage

Cuba est un pays où il fait beau pratiquement toute l'année. Cependant, il est prudent de déterminer quand partir en fonction de vos centres d'intérêt et des activités que vous souhaitez mener, en fonction de la météo et de l'affluence touristique.

Pour ce qui est des caractéristiques météorologiques, la meilleure période pour séjourner sur l'île s'étend de décembre à avril. Le climat y est particulièrement agréable avec un temps frais propice aux activités extérieures : plage, randonnée, activités nautiques… En moyenne, il fait 28 degrés dans la journée et 20 degrés la nuit. Pour les touristes, c'est en général le bon moment pour le paysage cubain, ce sont donc naturellement des mois de forte affluence touristique.

À l'opposé, les mois de septembre et octobre sont beaucoup plus calmes en termes de tourisme. C'est la saison des pluies, mais si vous vous organisez convenablement, cela vous profitera énormément pour un séjour de détente et de découverte. Par ailleurs, nous vous recommandons de faire très attention à la période cyclonique à Cuba. Elle s'étend de mai à novembre et ce n'est pas une période favorable aux activités nautiques ou en plein air à la plage.

Planifiez vos visites sur l'île de Cuba

Le Cuba regorge de merveilles à découvrir, mais il faut un minimum d'organisation pour ne pas rater l'essentiel. Si vous choisissez de découvrir le pays avec un guide, vous pouvez penser à établir le planning des lieux et monuments à visiter avec lui avant votre arrivée dans le pays. Au contraire, si vous êtes autonome, vous pouvez alors établir un itinéraire en fonction du temps que vous envisagez de passer sur place et des informations dont vous disposez. Pour un séjour d'une ou de deux semaines, il sera par exemple préférable d'établir un itinéraire qui privilégie une seule zone géographique du pays. Si vous envisagez un voyage plus long, vous pourrez alors vous tourner vers plusieurs zones géographiques ou vous organiser pour visiter l'ensemble du pays.

En ce qui concerne la découverte de certains sites ou monuments incontournables, vous pouvez définir les jours de visite en amont et même réserver votre place ou acheter votre ticket à l'avance si nécessaire. Dans la liste des visites phares à prévoir au Cuba, ne ratez surtout pas les suivantes :

  • la Habana Vieja, le siège des principaux sites touristiques et historiques de la capitale cubaine,
  • la station balnéaire de Varadero,
  • la cité coloniale de Trinidad de Cuba,
  • la baie des Cochons,
  • la vallée de Viñales.

Ce ne sont certainement pas les seuls lieux à découvrir, mais ces destinations sont au nombre des lieux les plus représentatifs de la vie et de la culture cubaine.

Pensez à ce que vous mangerez : repérez les restaurants cubains

Il est important de faire une petite recherche en ce sens avant de vous rendre à Cuba. Cela vous permettra de vous informer et d'éviter les surprises désagréables.

À Cuba, vous trouverez de nombreux restaurants, notamment dans les grandes villes. Dans le pays et particulièrement à La Havane, on distingue les restaurants d'état et les restaurants privés, mais aucune restriction ne s'applique quant aux endroits où vous pouvez manger en tant qu'étranger.

Le seul bémol, c'est que dans certains établissements, vous ne pourrez utiliser aucune autre devise monétaire pour vos achats que la monnaie nationale, le peso cubain (CUP). Les restaurants qui ne suivent pas ce modèle ont généralement des prix convertibles ou en peso cubain convertible (CUC). Vous serez avisé d'en localiser quelques-uns avec internet avant votre arrivée. Par ailleurs, la cuisine typique est très agréable, mais plutôt restreinte lorsque vous êtes en dehors de La Havane. Vous pouvez donc faire une recherche adéquate pour identifier les restaurants qui font dans la diversité.

0
Shares